Logo Darc

Hollysiz

Hollysiz

HollySiz revient avec un deuxième album, Rather Than Talking, après une tournée de plus de 100 dates à travers la France, des festivals en Angleterre et un disque d’or.

Cet album a été composé dans un moment volontairement chaotique, où HollySiz s’est délibérément mise hors de sa zone de confort en allant s’installer pour de longs mois loin de chez elle, hors du cocon rassurant de Paris.

En effet, après s’être présentée au monde avec son premier album My Name Is, HollySiz  choisit maintenant de se mettre à nue, recherchant la même énergie et la même mise en danger ressentie sur une scène face au public.

Sa vie tenant désormais dans une valise, elle a pu s’ouvrir, curieuse et avide, à des nouvelles influences.

L’étranger justement. Et New York plus précisément. Ses sons de cave, de dancehall, de rock 90’s.... Elle y est revenue avec des percussions mélangées aux programmations Hip Hop, des flows hypnotiques comme des mantras, des claps qui annoncent les sirènes des riffs de guitares émanant d’un garage de Brooklyn.

Elle y a notamment fait la rencontre de Luke Jenner (the Rapture), grand chantre du rock electro, et des gamins du Hip Hop survitaminé de The Skins, qui ont été déterminants dans la couleur et la forme de cet opus.

Issues d’univers très différents, ces rencontres ont permis à HollySiz d’inventer un langage nouveau, rythmique, de se servir de sa voix, plus claire et minérale, comme d’un instrument à percussion.

La Havane y est aussi pour beaucoup. La découverte de cette ville lui a permis de flairer la vibration mélodique de cet endroit unique au monde, et de composer des ballades emportées par des chœurs aux voix nouvelles, entrelacées de guitares épiques.

Mais aussi, à l’opposé du spectre, de badiner avec un reggae planant aux sonorités hawaïennes de se déchaîner sur des choeurs puissants. Ou encore d’insuffler des airs emprunts de mélodies latines nostalgiques.

Après s’être frottée au bitume des grandes villes, HollySiz, dans un besoin de retour à l’organique, a choisi de finir de composer son album sur la Côte Basque, face à l’océan, entre roche minérale et vagues titanesques. Pour finir par rentrer au bercail et enregistrer à Paris.

Cet album est une invitation à transformer chaque expérience vécue, douloureuse ou heureuse, en une danse, une force, un dépassement de soi. 

Parce qu’au fil de ses voyages et de ses rencontres, HollySiz s’est confrontée à ce vertige de l’inconnu ; elle a pu expérimenter, tomber, se relever, encore et encore, pour tenter d’aller au plus juste d’elle même. 

Rather Than Talking, débordant de l’urgence et de l’excitation du live, se veut démonstratif et organique. Conçu avec des musiciens et collaborateurs toujours divers (Adrien Gallo, Owlle…) mais aussi fidèles (Yodelice, Xavier Caux), il a été écrit comme une montée d’adrénaline.

 Plutôt que de grands discours, HollySiz nous invite à exulter avec elle.