Logo Darc

Faut qu'ça guinche

Faut qu'ça guinche

"Avec plus de 600 concerts au moteur et 10 ans de scène aux côtés des plus grands (La Rue Két, Boulevard des Airs, Debout sur le Zinc, HK & les Saltimbanks, Fatals Picards), le groupe offre une énergie des plus débordantes ! Avec des textes vivants tantôt militants, tantôt plus intimes aux influences rock et tsigane, ces six grenoblois vous emmènent dans un tourbillon de danse et de folie populaire pour danser jusqu'au bout de la nuit !"

 

ALBUM "j'ai embrassé un punk"

 

"Si certains embrassent les flics, le groupe Faut qu'ça guinche, lui, a choisi de redonner l'accolade à la Punk attitude!"

 

Après l'anniversaire des 10 ans et une tournée bien arrosée, les six grenoblois remettent le couvert avec ce 5e album multivitaminé.

On y trouve bien sûr de l’amour (T’en fais pas, Ma déesse, Jean guy),  mais aussi de braves coups de gueules (Superficiel, Si proche, Ferraille) sans oublier l'humour pimpant dans Le petit paysan, l’histoire rocambolesque d’un digne crève-la-faim qui après s’être fait truander, devient à son tour brigand.

Après tant d'années à courir, il y a des casseroles qui trainent et qui sentent le trop-vécu des auteurs (L. Dupire et R. Jamard) comme avec La liberté, un genre d'hymne à la vie qui s’éloigne quand on veut la toucher. Idem avec Le bal d’été et Au bord de l’eau qui parlent des vulnérabilités de l'espèce humaine.

Côté musique, le groupe s’affirme tout aussi sensible que Punk-Rock avec de multiples mélodies servies en grande pompe par une guitare électrique plus engagée que dans Mots Melés.

Violon et accordéon s’entremêlent aussi pour offrir quelques touches furtives de zouk (le petit paysan), de hip-pop (Malins et motivés), de celtik-trad (Petit Paysan),  gravitant sans faille autour de valses asymétriques qui invitent encore une fois à la danse (Au bord de l'eau, Ferraille). Un seul crédo: Il faut qu'Ca Guinche!